Instructions pour le test de la batterie de voiture

Table des matières

    D’après les études les plus récentes du club automobile allemand ADAC, en 2017, environ 40 % des pannes étaient dues à la batterie.

    La raison en est entre autres l’électrification accrue des véhicules. Aujourd’hui, la batterie est de plus en plus sollicitée : sur les voitures modernes, il faut fournir une énergie suffisante pour alimenter jusqu’à 150 consommateurs électriques, de même que le système Start-Stop automatique.

    Par conséquent, il est recommandé de faire effectuer régulièrement le contrôle de la batterie par un garage spécialisé, afin de détecter une défaillance de batterie éventuelle avant la panne définitive.

    Le test correct de l’état de la batterie par les garages spécialisés.

     Principes de base :

    Le test d’une batterie liquide conventionnelle :

    Un appareil de mesure pouvant uniquement mesurer l’état de charge de la batterie est adapté au test d’une batterie de voiture conventionnelle. Dans le cas idéal, on mesurera une tension de circuit ouvert d’environ 12,8 V à l’aide d’un multimètre. Si la tension chute sous 12,4 V, la batterie doit être rechargée dès que possible. Du fait de la sulfatation, une charge en permanence faible endommage la batterie.

    Comme une batterie de démarrage conventionnelle est principalement sollicitée lors du processus de démarrage et que, après la charge par le générateur, elle n’est plus déchargée, c’est le courant de démarrage à froid qui est important. Avec l’âge et l’usure, la capacité de la batterie à fournir des courants élevés décroît progressivement. En outre, plus la charge est basse (telle que déterminée par la mesure de la tension de circuit ouvert), plus le courant pouvant être fourni lors du processus de démarrage sera faible.

    Tester une batterie Start-Stop :

    Lors du test d’une batterie Start-Stop, ce n’est pas seulement l’état de charge (State of Charge ou SOC) mais également l’état de santé (State of Health ou SOH) de la batterie qui sont importants.

    Tandis que le SOC peut être déterminé par une simple mesure de la tension, une procédure de test complexe est requise pour tester le SOH, en vue de pouvoir délivrer un diagnostic fiable sur l’état de la batterie. Parmi d’autres éléments, la détermination du SOH prend en charge la capacité de démarrage à froid (CCA), la capacité résiduelle (Ah) et l’acceptation de charge (CA).

    Tout comme la technologie des véhicules a continué de se développer au fil des ans, les batteries avec des nouvelles technologies, telles que les batteries AGM ou EFB, ont également continues d’évoluer. Pour obtenir des résultats de test fiables, notamment en ce qui concerne le SOH, il est essentiel d’avoir recours à des appareils de test modernes qui sont adaptés aux technologies de batteries récentes.

    Tester la batterie – guide pas à pas :

    (Veuillez prendre en compte les informations du fabricant de l’appareil.)

    • Connectez le testeur de batteries sur les bornes de la batterie pour déterminer l’état de charge et la résistance interne. Principe fondamental : connectez le câble rouge à la borne positive et le câble noir à la borne négative. L’ordre de connexion et de déconnexion n’est pas important.
      Pour connecter l’appareil de test à une batterie située dans le coffre ou dans l’habitacle, il faut mesurer au niveau des bornes de la batterie à cet emplacement et non à l’aide des contacts d’aide au démarrage dans le compartiment moteur ; en effet, la résistance du câble installé sur le véhicule aurait un impact sur la mesure.
    • Pour connecter l’appareil de test à une batterie qui est située dans le coffre ou dans l’habitacle : effectuez la connexion sur les bornes de la batterie et non sur les contacts d’aide au démarrage dans le compartiment moteur ; en effet, la résistance du câble installé sur le véhicule aurait un impact sur la mesure.
    • Réglez le testeur de batterie sur le bon type de batterie : batterie de démarrage, batterie gel, EFB ou AGM. Pour chaque type de batterie, l’appareil utilise un algorithme de test différent, de telle sorte qu’un réglage incorrect fournirait une valeur de mesure également incorrecte. De plus, sur certains appareils de test, il est important de savoir si le test est effectué sur une batterie installée dans le véhicule ou se trouvant hors du véhicule.
    • Entrez dans l’appareil le courant de démarrage à froid de la batterie, avec la méthode de mesure employée. Les normes courantes sont : DIN, EN, IEC, JIS et SAE. On trouvera plus de détails sur la procédure de test standard après les informations concernant le courant de démarrage à froid, sur l’étiquette de la batterie.
    • Le dispositif de test effectue ensuite le test automatiquement et délivre le résultat.

    Comment interpréter correctement les résultats.

    Au fait…

    Pour obtenir des résultats corrects lors de la mesure de la conductivité, un consommateur – les phares, par exemple – devrait être allumé quelques instants avant la mesure. Cela permet d’éliminer la tension de surface avant la mesure.

     

    Introduction à télécharger en format PDF